0

Enquête publique Projet IkeaCentres : envoyez vos avis avant le 20 juin 2016

 

Enquête du 20 mai au 20 juin 2016, 17h 30

Voici un modèle de lettre à envoyer :

Jean Coulon

Commissaire enquêteur

Mairie de Fleury-sur-Orne

10, rue Serge Rouzière

14123 Fleury-sur-Orne

 

Nom

 

Date

 

Monsieur,

 

Je vous écris dans le cadre de l’enquête publique relative à l’implantation d’un centre commercial par la société Ikéa sur la commune de Fleury-sur-Orne. Je tenais à vous faire part de mon avis sur ce projet.

 

Tout d’abord, dans une agglomération comme celle de Caen, qui compte déjà de nombreuses surfaces commerciales, je m’interroge sur l’utilité de créer plus de 30 000 m2 de nouveaux magasins dans un projet de près de 60 000 m2 bâti sur des terres agricoles. Ce projet est d’ailleurs contesté par les commerçants caennais qui ont effectué des recours juridiques à son encontre, le développement de cette nouvelle surface risquant d’entraîner des fermetures en centre-ville. C’est également à ce titre que le maire de Caen, Joël Bruneau, le conteste.

 

En cumulant les différents projets sur le secteur, ce sont près de 87 ha d’espaces agricoles qui seront consommées dans les années à venir, soit la superficie moyenne d’une grande exploitation bas-normande. Aucun autre lieu d’implantation n’a été étudié pour ce centre commercial alors qu’il existe de nombreuses friches et « dents creuses » plus proches du cœur d’agglomération. Il est d’ailleurs étonnant que l’avis de la chambre d’agriculture ne figure pas au dossier d’enquête publique.

 

Ensuite, l’étalement urbain provoqué par ce projet va provoquer une hausse de la circulation automobile et de la pollution associée qui nuira directement aux habitants de l’agglomération. Les études estiment la fréquentation supplémentaire entre 600 et 700 véhicules par jour, chiffre « nettement sous-estimés », selon l’avis de l’Autorité environnementale.

 

Enfin, ce nouveau centre commercial présente de nombreuses incertitudes en termes de gestion des eaux pluviales et de qualité des eaux souterraines, est jugé peu ambitieux s’agissant de la production d’énergie sur place – alors que le schéma de cohérence territoriale exige de couvrir l’intégralité des besoins en 2025 – et modifiera sensiblement le paysage en entrée de ville.

 

Autant d’éléments qui semblent à la fois contraire aux bonnes pratiques en matière d’urbanisme et de développement durable et qui nuiront à la qualité de vie des habitants de Fleury-sur-Orne et des communes limitrophes, pour un bénéfice qui reste à démontrer au vu de l’offre commerciale déjà disponible. Je tenais donc à vous faire part de ma vive opposition à ce projet.

 

Signature

 

editeur2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *